Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2008

Passerelles

Nous parlons des "mots de la rencontre" ce soir. Mais un mot, au fait, n’est-ce pas déjà une rencontre?

Prenons "passerelle" par exemple, c’est la rencontre du son "pa-sse-relle"et du sens "une passerelle"…

Pour la plupart des mots, cette rencontre entre le son et le sens est bien mystérieuse. Il n’y a guère que les onomatopées, les "caqueter", les "croasser", les "tintinabuler" qui n’ ont pas honte de leur relation son-sens.

Mais il y a bien du y avoir quelqu’un qui a associé pour la première fois, il y a bien longtemps, un son qui ressemblait à "pa-sse-relle" et un sens d’oú est dérivé notre "passerelle" á nous. C’est presque aussi loin que les origines de l’homme cette affaire, et presqu’aussi exotique. Le langage des gènes cela s’est passé dans la corne de l’Afrique avec notre ancêtre Lucy, et le langage des mots, ce grand bal oú se sont apariés les sons et les sens, les spécialistes nous disent que sont les Indos-Européens qui l' ont organisé, nos Grands Oncles aussi donc. J’aime bien penser à cet exotisme dans toutes nos origines. Et est-ce qu’ils avaient déja des turbans, ces indiens qui ont inventé nos mots?

Bien sur, l’Indo-Européen n’a pas inventé exactement le sens "passerelle" et le son "pa-sse-relle" et ne nous les a pas transmis comme cela tout terminés. Non il y a eu, comme pour les populations, de grands brassages, des migrations, des croisements et des déclinaisons. Les linguistes pourraient nous détailler tout cela. Le mot a du passer par des versions sémitiques, grecques et latines, et bien d’autres encore. Par exemple, il est tout á fait avéré qu’un jour un Néerlandais, lassé de sauter à la perche par-dessus les fossés, ("polstockspringen" cela s' appelle en Néerlandais) avait construit un petit pont. Un Wallon qui passait de l' autre coté, lui dit admiratif, "oh la jolie passerelle". Il traversa, ils se rencontrerent et depuis cette époque le mot passerelle est très utilisé dans certains coins de l’Achterhoek, si,si je vous assure…

De toute façon, ce qui est important c’est que tout cela débouche sur le mot "passerelle" qui ce soir a un sens commun pour nous tous. Pour certains c’est un mot de presque toujours, pour d’autres un mot appris récemment peut-être, mais ce mot a suffisamment de sens partagé par nous tous pour me permettre de vous raconter des histoires de passerelles pour la rencontre de ce soir.

Et le son "pa-sse-relle", il est là juste devant nous, partagés aussi grace à la parole: passerelle… 3 syllabes, dont la dernière flotte en l’air… comme "manivelle" dont Marcel Pagnol disait dans "la Gloire de mon Père" je crois, que c’était son mot préféré, comme "pimprenelle" et "jouvencelle", comme "ritournelle", et oui, on pourrait faire une chanson tendre sur passerelle, une valse à 3 temps pour danser enlacés, pour une rencontre plus intime, de nos sons, de nos sens...

04/05/2007

Passe-Partout

Les mots sont de petites choses qui nous sont données quand nous sommes enfants, des choses précieuses comme des billes et qui nous accompagnent tout au long de notre vie. Ils ont leur histoire, eux aussi, dans notre poche, dans une boite a trésor ou tout abimés, tout oubliés dans un coin du grenier.

Je vais vous raconter l’histoire du mot “passe-partout”, son histoire dans ma poche á moi.

medium_Objectif_lune.pngC’est un mot qui m’a été donné par les livres, un de ces mots qui sont lus avant d’etre entendus, tout le contraire des mots de la Maman. Passe-partout je l’ai découvert dansTintin et Milou, je ne sais plus trop dans quel album, peut-etre dans “Objectif Lune”, vous savez lorsque les Dupond-t recherchent un intrus dans le centre d’études nucléaires de Syldavie, lorsqu’ils pénetrent avec un passe-partout dans différents pieces interdites et arretent un squelette en lui passant les menottes.  Tiens l’année prochaine, on pourait partir du mot “squelette” il y aurait beaucoup á dire.

Donc découverte á 7 ans de passe-partout, il y a des clés et des serrures, on le savait bien mais il  y a aussi des passe-partout qui permettent d’ouvrir toutes les serrures. Et puis c’est tellement beau comme mot “passe-partout”.

Quelqu’un qui a bien vu que c’était un joli mot, c’est Jules Vernes, qui a donné ce nom lá au serviteur Français de Phileas Fogg. Suite de l’histoire de “passe-partout”, toujours dans les livres. Jean Passe-partout est successivement le sauveur de madame Aouda en Inde, acrobate dans un cirque au Japon et prisonnier des Sioux aux Etats-Unis. Il fallait bien un peu de Magie pour se sortir de tout cela, c’est Passe-partout qui nous la donne.

Mais il y eut ensuite une une grande phase d’oubli de “passe-partout” lorsque je suis devenu adulte. Car en fait on ne l’utilise pas beaucoup ce mot en France, et  quand on devrait l’utiliser, souvent on l’ampute. Lorsque vous avez perdu la clé de votre appartement á Paris et que vous allez voir votre concierge, vous ne demandez pas:  “Madame la Concierge, auriez vous un passe-partout?” mais: “vous avez un passe?”. Un passe! Toute la beauté du mot a disparu, 2 ou 3 générations d’enfants qui ne lisemt pas Tintin, qui n’apprennent que  “un passe”, et on aura perdu tout l’éclat du vrai mot. “Passe”sera devenu un mot meme pas passe-partout, juste un mot passe… impair et manque.

Mais il peut arriver qu’un mot ressorte de l’oubli. Pour moi, c’est arrivé il y a 2 ans lors de la journée “portes ouvertes”sur les jardins d’Amsterdam. Avec “Porte-ouvertes”, on sent bien qu’on ait pas loin de  “Passe partout”… et bien j’ai acheté un ticket pour cette journée, en France on appelerait cela un ticket unique d’accés, mais en Hollande cela s’appelle un “passe-partout” en Français dans le texte. Et donc grace á la Hollande “passe-partout”a retrouvé de nouvelles couleurs parmi les vieilles billes, á coté des  “coupés”  des trains Néerlandais, en France on appelle cela un “compartiment”, de “couilloner” car le “couilloneren” Néerlandais est tres savoureux et de tout un tas d’autres mots dont j’avais oublié la beauté en France et qui se retrouvent tout ressucités grace á votre langue.

On pourra un jour parler de vos mots á vous Néerlandais dont vous ne connaissez pas la beauté,  trop connus qu’ils vous sont, mais que nous voyons nous Français dans tout leur brillance…

Donc voilá, grace á cette soirée á l’Alliance Française, je rends justice á passe-partout, je lustre un peu cette précieuse bille, elle brille d’un nouvel éclat. Nul doute qu’elle me servira encore á faire de jolies parties de mots. J’aurai besoin d’un “Passe-partout”pour m’ouvrir encore encore des  tas de portes dans le labyrinthe de la vie et peut-etre meme apres, si les clés de Saint-Pierre se trouvaient un peu rouillées, qui sait?

Texte lu á l' Alliance Francaise de Rotterdam á la soiree de la Francophonie, le 22 mars 2007.