Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2008

Passerelles

Nous parlons des "mots de la rencontre" ce soir. Mais un mot, au fait, n’est-ce pas déjà une rencontre?

Prenons "passerelle" par exemple, c’est la rencontre du son "pa-sse-relle"et du sens "une passerelle"…

Pour la plupart des mots, cette rencontre entre le son et le sens est bien mystérieuse. Il n’y a guère que les onomatopées, les "caqueter", les "croasser", les "tintinabuler" qui n’ ont pas honte de leur relation son-sens.

Mais il y a bien du y avoir quelqu’un qui a associé pour la première fois, il y a bien longtemps, un son qui ressemblait à "pa-sse-relle" et un sens d’oú est dérivé notre "passerelle" á nous. C’est presque aussi loin que les origines de l’homme cette affaire, et presqu’aussi exotique. Le langage des gènes cela s’est passé dans la corne de l’Afrique avec notre ancêtre Lucy, et le langage des mots, ce grand bal oú se sont apariés les sons et les sens, les spécialistes nous disent que sont les Indos-Européens qui l' ont organisé, nos Grands Oncles aussi donc. J’aime bien penser à cet exotisme dans toutes nos origines. Et est-ce qu’ils avaient déja des turbans, ces indiens qui ont inventé nos mots?

Bien sur, l’Indo-Européen n’a pas inventé exactement le sens "passerelle" et le son "pa-sse-relle" et ne nous les a pas transmis comme cela tout terminés. Non il y a eu, comme pour les populations, de grands brassages, des migrations, des croisements et des déclinaisons. Les linguistes pourraient nous détailler tout cela. Le mot a du passer par des versions sémitiques, grecques et latines, et bien d’autres encore. Par exemple, il est tout á fait avéré qu’un jour un Néerlandais, lassé de sauter à la perche par-dessus les fossés, ("polstockspringen" cela s' appelle en Néerlandais) avait construit un petit pont. Un Wallon qui passait de l' autre coté, lui dit admiratif, "oh la jolie passerelle". Il traversa, ils se rencontrerent et depuis cette époque le mot passerelle est très utilisé dans certains coins de l’Achterhoek, si,si je vous assure…

De toute façon, ce qui est important c’est que tout cela débouche sur le mot "passerelle" qui ce soir a un sens commun pour nous tous. Pour certains c’est un mot de presque toujours, pour d’autres un mot appris récemment peut-être, mais ce mot a suffisamment de sens partagé par nous tous pour me permettre de vous raconter des histoires de passerelles pour la rencontre de ce soir.

Et le son "pa-sse-relle", il est là juste devant nous, partagés aussi grace à la parole: passerelle… 3 syllabes, dont la dernière flotte en l’air… comme "manivelle" dont Marcel Pagnol disait dans "la Gloire de mon Père" je crois, que c’était son mot préféré, comme "pimprenelle" et "jouvencelle", comme "ritournelle", et oui, on pourrait faire une chanson tendre sur passerelle, une valse à 3 temps pour danser enlacés, pour une rencontre plus intime, de nos sons, de nos sens...

Les commentaires sont fermés.